« Statue Vivante » à Eslettes (76)

Nouvelle Saison, je vais prendre une bonne résolution j’espère. À savoir retranscrire dans un article de Blog le déroulé d’une prestation, d’un spectacle qui s’est déroulé la veille. Alors aujourd’hui on est lundi. Je me repose. Hier dimanche je suis allé en Haute-Normandie à Eslettes (76) précisément dispenser mon Animation de « Statue vivante ». Je suis parti à 08h50 exactement de gare Saint-Lazare à Paris et suis arrivé sur site vers 10h30. Pendant une heure, j’ai fait mes repérages dans une fête communale où j’ai l’habitude de pratiquer. En effet, j’y ai déjà par le passé présenté mon Animation de « Mime Suiveur » (qu’ils ont adoré et qu’ils aimeraient bien reprogrammer) et Mime « Charlot ». C’est la troisième fois. Je cherche des emplacements stratégiques pour me positionner en statue. Un peu à l’ombre car il y a du soleil (ne pas oublier de mettre de la crème) et visible de tous les passants et exposants. Je choisi de me mettre en périphérie, aux entrées de la fête, en hauteur sur des murets (il faudra gérer le vertige), des marches, des buttes. 11H30, je mange. 12H30, je rentre en loge : Échauffement, maquillage et costume. Je prends le temps et à 14h je suis prêt. Des enfants m’ont repéré et commencent à s’exciter devant la porte des loges me prenant pour un fantôme. Je sors, connexion visuelle pour les rassurer et me positionne sur un muret. Les enfants s’attroupent, ouvrent de grands yeux. C’est la première fois qu’ils voient ce genre de prestation. Les parents leur expliquent que pour me voir bouger il faut mettre une petite pièce, dans la main. Ils le font, je les remercie de leur générosité. Au bout d’un moment j’ai la main pleine de pièces (c’est lourd à force quand on a le bras tendu et un peu levé) et vais au fur et à mesure offrir mon pourboire au Comité des fêtes. Ils le méritent car ils font vivre les villages de France et accueillent des artistes de Mime ! Tout se déroule merveilleusement bien jusqu’à 17 heures 30. C’est l’heure de repartir. C’était une belle journée de fin d’été ensoleillé. Bon, le train du retour à 10 minutes de retard ce qui me fera manquer la correspondance. Direction Rouen et ses embouteillages, j’arrive deux minutes avant que le train ne parte pour Paris. Le retour s’est bien passé et grâce à l’échauffement je n’aurai pas de courbatures !
 

« Statue Vivante » à Eslettes (76)« Statue Vivante » à Eslettes (76)