Laurenzaccio

Laurenzaccio

Laurenzaccio a désormais son groupe sur SilenceCommunity.com ! Tragédie clownesque mise en scène en clown par Mario Gonzalez et interprétée par Philippe Pillavoine.

Construction du décor

Nous avons huit jours pour créer le décor. Un jour de plus que le grand créateur. Que du luxe offert par le Théâtre La Coupole.

 

Construction du décor | Photo de Mario Gonzalez

 

Anne-Marie Laussat s’est fait livrer au théâtre le futur sol de « Laurenzaccio ». Mario Gonzalez souhaitait un sol doré, pour rappeler l’aristocratie de Lorenzo de Médicis. Il l’imaginait reflétant la lumière mais pas nécessairement l’image. Il symbolise le fond intérieur de Lorenzo qui est de prendre l’image de son protagoniste pour lui ressembler et lui faire baisser sa méfiance, à savoir celle du Duc Alexandre de Médicis. Anne-Marie a déniché des tapis de danse provenant de chez Harlequin avec l’objectif désiré. Il est l’heure maintenant de découper la matière brute pour remplir une surface au sol de 36 mètres carré.

Eléonora Rossi a proposé de fournir le canapé. Élément scénique central et primordial car tout le jeu dramatique tourne autour de ce dernier. Mario Gonzalez a visité tous les locaux techniques à la recherche de son bonheur. Et c’était au moment juste avant le renoncement qu’il a aperçu « Simon » le canapé de « Laurenzaccio ». Il était seul dans le noir et la poussière. Mario a dit que c’était un canapé qui « s’ignorait ». Comme on ne pouvait le prénommé Simone bien évidemment il a perdu son « e » pour devenir « Simon ». Maintenant, il faut aller chercher des tissus rouges pour commencer son tapissage. La suite demain pour le troisième jour des nos aventures de la création du décor de « Laurenzaccio ».

Signaler une erreur dans le texte