Jacques Lecoq

Jacques Lecoq

Jacques Lecoq, né le 15 décembre 1921 et mort le 19 janvier 1999 est un comédien, metteur en scène, chorégraphe et pédagogue.

History

Biographie: Revision

Biographie

Last updated by Philippe Pillavoine

Categories: mime, artiste

Acte un : de l'éducation physique à la découverte du théâtre.

Le 15 décembre 1921, Jacques Lecoq naît à Paris. Il s’oriente dès 1937 vers l’enseignement de l’éducation physique et des sports. De 1941 à 1945, il est maître d’éducation physique et sportive, moniteur diplômé des Fédérations françaises d’athlétisme et de natation. Son engagement dans l’éducation physique le rapproche de Jean-Marie Conty, responsable de l’éducation physique, ami d’Antonin Artaud et de Jean-Louis Barrault.
En 1945, Jacques Lecoq fait ses premiers pas de comédien aux côtés de Gabriel Cousin avec qui il fonde un groupe théâtral. Puis, Jean Dasté l’engage dans sa compagnie, les “Comédiens de Grenoble” et le charge de l’entraînement physique et corporel de ses camarades ; il y découvre le travail du masque mais aussi l’esprit de Copeau dont il s’affirme, indirectement, héritier.

Acte deux : la découverte de la Commedia dell'Arte.

En 1948, Jacques Lecoq part en Italie où il restera huit années. A Padoue, il découvre le jeu de la Commedia dell’Arte dans les marchés de la ville et monte ses premières pantomimes au Théâtre Universitaire. Il rencontre le sculpteur Amleto Sartori et entreprend avec lui des recherches sur les masques ; de leur collaboration est né, entre autres, le “masque neutre”. A la demande de Giorgio Strehler et de Paolo Grassi, il participe à la création de l’école du Piccolo Teatro à Milan. Suivra une activité de metteur en scène et de chorégraphe. Aux côtés de Dario Fo, Franco Parenti, Luciano Berio, Anna Magnani… il cherche des gestes nouveaux pour la musique contemporaine, la revue, l’opéra et met en mouvement les chœurs de la tragédie grecque à Syracuse.
En 1956, il revient à Paris pour ouvrir son école de Mime et de Théâtre. Il crée aussi sa propre compagnie, travaille au T.N.P. avec Jean Vilar et à la télévision.
Puis le développement de son école l’oblige à se consacrer exclusivement à la pédagogie.

Acte trois : la pédagogie et le LEM.

De 1968 à 1988, Jacques Lecoq, professeur à l’école Nationale Supérieure des Beaux-Arts, y développe un enseignement de l’architecture à partir du corps humain, du mouvement et de la mimodynamique.
En 1977, il crée le L.E.M. (Laboratoire d’étude du Mouvement), département scénographique de l’école.
Membre de l’Union des Théâtres de l’Europe, Jacques Lecoq a été invité dans le monde entier pour diriger des stages et faire des conférences, dont sa conférence-spectacle “ Tout Bouge ”.
Dans le but de concrétiser la pédagogie de Jacques Lecoq, Patrick Lecoq a filmé, en 1983, les deux années d’enseignement à l’école. Par ailleurs, une étroite collaboration de deux années (1997 et 1998) avec Jean-Gabriel Carasso, Jean-Claude Lallias et Jean-Noël Roy a abouti à la publication d’un livre intitulé "Le Corps Poétique" et à la réalisation de deux films de quarante-cinq minutes chacun, diffusés par la télévision française.
Quelques jours avant sa mort, survenue le 19 janvier 1999, Jacques Lecoq donnait des cours dans son école.
C'est Fay Lecoq, sa femme, qui reprendra la direction de l'école internationale de théâtre Jacques Lecoq.

Via ecole-jacqueslecoq.com.